24 décembre. Mes enfants sont excités, du moins mes enfants qui  ne font pas de fièvre. L’an dernier nous étions à la maison pour cause de virus dont il ne faut prononcer le nom. Le Voldemort des virus. Déjà, d’être en pleine forme, c’est le + meilleur cadeau.

Les années se suivent et se ressemblent. Ce qui est différent par contre, c’est l’année exceptionnelle que J.N. Éditions & Co. a connue. Et quand je dis J.N. Éditions, je parle de moi, évidemment. Des retraites d’écriture transformatrices pour plusieurs, des lancements, et du coup (je pars pour Paris dans quelques jours alors je m’adapte déjà), des réalisations de rêves d’écrivaines. 2019 a été une année de bon cru pour notre regroupement #lesecrivaines.

Le portrait de l’avant/après, le mien, en est un de grâce. Les choses ont bougées. Entre la vie familiale, la vision, les lancements de livres, l’acceptation de la différence, car oui, il s’agit là d’un processus en mouvement constant, les nouveaux rêves, les rencontres, les apprentissages,  les réalisations, découvertes, frustrations, défis et la danse entre l’imagination et le réel, il y a cette grâce de la guerrière (je vous rappelle que j’en suis une auto-proclamée). La grâce revêt plusieurs sens; le coup de grâce, la grâce de Dieu, le don, la royauté,etc. Je fais référence à l’inspiration. Cette étincelle inébranlable qui ne fait que grandir.

Les écrivaines sont des collègues, mais plus que ça. Elles sont des sœurs. Ce sisterhood est THE + meilleur cadeau d’entre tous. Ensemble, nous vivons de grands moments, des joies intenses, comme des doutes. C’est ce lien, que je perçois comme un fil doré, qui rend les idées tangibles. C’est ce lien qui garde en vie l’espoir de rêves oubliés et qui nous poussent à donner la vie à ceux que nous ne connaissons pas encore. C’est ce lien qui nous rassemblera outre-mer en mars pour le salon du livre de Paris, aux retraites d’écriture, aux lancements de chacune dans son coin de pays… La créativité a ce pouvoir. Celui de faire naître du beau, du bon, du merveilleux.

Si la créativité n’avait pas de limite (elle n’en a pas)? Que souhaitez-vous à votre #viedecrivaine pour la prochaine année? Quelles rencontres voudriez-vous faire pour alimenter votre inspiration?

Joyeuses fêtes !

Julie N. xx

 

 

 

 

//